Robot

CHIRURGIE DE LA GLANDE THYROIDE : apport de la robotique

Dans quels cas opérer ?

  • Nodule thyroïdien (kyste unique sur la glande) : d’emblée pour un nodule à partir de 3 à 4 cm car le risque de cancer est estimé à 25 % pour les nodules de plus de 4 cm. Dans ce cas, on procède à l’ablation partielle de la glande où se trouve le nodule. Surtout si le patient est jeune ou présente des facteurs de risques de cancer thyroïdien.
  • Goitre endothoracique (gros nodule dans le poumon) : Signes de compression trachéale (difficulté respiratoire), gène à la déglutition.
  • Goitre multinodulaire (plusieurs kystes sur la glande) : lorsqu’il existe une suspicion de cancer (5 à 10 % des cas), des ponctions de nodules suspectes, des signes radiologiques à l’échographie, ou une augmentation de la taille des nodules.
  • Hyperthyroïdie : lorsque le patient ne supporte pas les traitements anti-thyroïdiens ou l’iode radioactive, ou en cas de désir de grossesse.
  • Cancer de la thyroïde : la thyroïdectomie totale s'effectue par la même voie d'abord, ainsi que les curages récurentiels.

 

Les techniques chirurgicales

La chirurgie « classique » : Cervicotomie.

Incision cervicale médiane.
Cette technique a valu au chirurgien Suisse, Emil Theodor Kocher, le prix Nobel de médecine en 1909 « pour ses travaux sur la physiologie, la pathologie et la chirurgie de la glande thyroïde ». Depuis, très peu d’évolution ….

Technique parfaitement bien réglée, efficace mais qui implique une incision de 8 à 15 cm pouvant laisser une cicatrice visible à la base du cou.
La chirurgie classique limite la visibilité au sein des structures profondes du cou contenant les nerfs délicats.

Risques de complication :

  • Baisse du calcium dans le sang transitoire (20 %), définitive (5 %).
  • L’une des complications potentielles est la perte ou la modification de la voix transitoire (5 %), définitive (1 %).

La chirurgie robotique thyroïdienne, une procédure moins invasive

De nombreux chirurgiens ont mis au point différentes techniques pour éviter une cicatrice disgracieuse du cou. Il s'agit notamment de la chirurgie endoscopique de la thyroïde mais qui implique malgré tout une cicatrice cervicale de petite taille.

Un chirurgien coréen (Dr  WY Chung, Séoul) a mis au point une technique qui se pratique par voie axillaire. Il semble en effet que dans la culture coréenne, la présence d'une cicatrice cervicale ne soit pas très bien acceptée. C’est la raison pour laquelle il a  a développé une technique « dissimulée »  qui a fait l’objet de nombreux articles depuis 2006. Plus de 8000 patients ont été operés en Corée du Sud. Les risques de complications (changement de voix et baisse du calcium) existent avec ce type de chirurgie mais la vision en 3D et la precision du geste permettent une dissection plus precise surtout autour du nerf recurrent et des glandes parathyroides.

Une technologie de pointe : le système chirurgical da Vinci

La voie d’abord se pratique dans le creux axillaire. La dissection se fait sur le plan superficiel jusqu’au niveau des muscles du cou. Elle consiste en une incision de 5 à 6 cm.

Technologie Da Vinci

Un écarteur est ensuite placé sous la peau de manière à mettre en place les 4 bras du robot.

Le chirurgien dirige ensuite le système da Vinci, qui convertit le mouvement de ses mains en mouvements beaucoup plus fins et plus précis des petits instruments qui ont été placés à l’intérieur du corps du patient. Ceux-ci sont manipulés dans les 3 plans de l’espace afin de réaliser l’éxérèse de la glande thyroïde et la coagulation des vaisseaux est assurée par la technique d’ultracision La chirurgie est réalisée sous contrôle permanent de la vue grâce à l’optique 30 degrés qui permet cette vision 3 D haute définition et une vue en gros plan.

Technologie Da Vinci

À qui s’adresse-t-elle ?

La chirurgie par robot de la glande thyroïde par voie axillaire ne s'applique pas à toutes les indications chirurgicales.

  • La taille des nodules ne doit pas exceder 8 cm.
  • En cas de cancer, elle concerne les nodules entre 2 et 4 cm. Elle est parfaitement adaptée pour les curages ; dans cette indication, son taux de complication étant très inférieur à la chirurgie traditionnelle.
  • Elle dépend également de la morphologie du patient, elle est contre-indiquée chez les patients obèses et/ou multi-opérés (voie d’abord trop compliquée)
  • La maladie de Basedow peut etre traitée par cette technique, la glande doit etre de taille moyenne et bien preparée.

Les avantages de la chirurgie robotique sont nombreux :

  • Précision accrue de l’acte chirurgical, plus grande dextérité et accès facilité pour le chirurgien. La chirurgie robotique thyroïdienne se pratique avec un optique Haute Définition et les images sont en 3 dimensions.
  • Respect des structures anatomiques avoisinantes :  glandes parathyroïdes (calcium ) et  nerfs récurrents (nerfs moteurs des cordes vocales).
  • Meilleur résultat esthétique grâce à la diminution de la taille de la cicatrice et sa voie dissimulée sous l’aisselle.
  • Diminution des douleurs post-opératoires : le lieu de l’incision est à distance de la zone opérée, il n’y a pas de problème de déglutition liée à l’intervention cervicale.
  • Reprise plus rapide de l’activité professionnelle

Par qui cette chirurgie est-elle pratiquée en France ?

http://www.docteuraidan.fr/sites/default/files/image/SANY0225_0.JPG C’est le Docteur Patrick Aïdan, chef de Service à l'Hopital Americain de Paris,  qui est l’un des premiers à avoir développé cette technique en France. A ce jour prés de 550 patients ont été opérés  dans son service, les résultats de cette technique sont excellents. Il s'agit de la plus importante série européenne. Ancien interne des Hôpitaux de Paris, ancien chef de clinique, il est diplômé en chirurgie robotique intuitive. Il est enseignant "Proctor" en Chirurgie Robotique Thyroidienne et responsable des cours organisés à Paris (Ecole europeenne de chirurgie) par INTUITIVE SURGICAL. Il est egalement enseignant à l'IRCAD avec le Pr Marescaux a Strasbourg.

Communications récentes presentées par le Dr P. Aïdan :

Actuellement plus de 70 robots sont installés en France (300 en  Europe, et 1 500 aux Etats-Unis). Plus de 200 000 procédures robotiques par an sont réalisées dans le monde toutes disciplines confondues. Pour la glande thyroide, plus de 3000 interventions ont été effectuées avec succés (2000 en Corée du Sud).

Inconvénients :

  • Coût du robot (2 M€) mais il peut être utilisé pour plusieurs disciplines chirurgicales l'utilisent (urologie, gynécologie, chirurgie digestive....).
  • Il nécessite une formation du chirurgien et de l'équipe médicale.

 

Conclusion

La chirurgie robotique est totalement adaptée à l’ablation de la glande thyroïde. Elle augmente la précision du geste afin de preserver au mieux les nerfs recurrents (conservation de la voix) et les glandes parathyroïdes (taux de calcium dans le sang). Les indications sont trés precises et elle presente un avantage esthetique par l'absence de cicatrice cervicale

 

Publications :

Robotic Transaxillary Thyroid Surgery : N Rabinovitch, P. Aïdan. Gland surgery. 2015;4(5): 397-402.

Indications for the Gasless Transaxillary Robotic Approach to Thyroid Surgery: Experience of Forty-Seven Procedures at the American Hospital of Paris

Aidan P. · Pickburn H. · Monpeyssen H. · Boccara G. 

Eur Thyroid J 2013;2:102-109

Perianaesthetic concerns for the new robot-assisted transaxillary thyroid surgery: a report of seven first cases

Boccara G, Guenoun T, Cohen B, Aidan P.

Ann Fr Anesth Reanim. 2011 Jul-Aug;30(7-8):600-3. Epub 2011 Jun 1. French.

Current status of robotic thyroidectomy and neck dissection using a gasless transaxillary approach.

Lee J, Chung WY.

Curr Opin Oncol. 2012 Jan;24(1):7-15. Review.

Robotic Transaxillary Thyroidectomy: An Examination of the First One Hundred Cases.

Kandil EH, Noureldine SI, Yao L, Slakey DP.

J Am Coll Surg. 2012 Feb 21

Functional voice and swallowing outcomes after robotic thyroidectomy by a gasless unilateral axillo-breast approach: comparison with open thyroidectomy.

Tae K, Kim KY, Yun BR, Ji YB, Park CW, Kim DS, Kim TW.

Surg Endosc. 2011 Dec 29

Initial experience using robot- assisted transaxillary thyroidectomy for Graves' disease.

Kandil E, Noureldine S, Abdel Khalek M, Alrasheedi S, Aslam R, Friedlander P, Holsinger FC, Bellows CF.

J Visc Surg. 2011 Dec;148(6):e447-51. Epub 2011 Nov 25.

Robotic thyroid surgery: an initial experience with North American patients.

Kuppersmith RB, Holsinger FC.

Laryngoscope. 2011 Mar;121(3):521-6. doi: 10.1002/lary.21347. Epub 2010 Dec 1.

Pros of robotic transaxillary thyroid surgery: its impact on cancer control and surgical quality.

Chung WY.

Thyroid. 2012 Oct;22(10):986-7. doi: 10.1089/thy.2012.2210.com1. No abstract available.

 

Postoperative functional voice changes after conventional open or robotic thyroidectomy: a prospective trial.

Lee J, Na KY, Kim RM, Oh Y, Lee JH, Lee J, Lee JS, Kim CH, Soh EY, Chung WY.

Ann Surg Oncol. 2012 Sep;19(9):2963-70. Epub 2012 Apr 26.

 

Comparison of surgical completeness between robotic total thyroidectomy versus open thyroidectomy

  1. Kyung Tae MD1,*
  2. Chang M. Song MD1,
  3. Yong B. Ji MD1
  4. Kyung R. Kim MD1
  5. Ji Y. Kim MD2 and
  6. Yun Y. Choi MD2
  7.  
  8. Volume 124Issue 4pages 1042–1047April 2014

 

Communications récentes

INTERNATIONAL ROBOTIC CONGRESS SEOUL SOUTH KOREA (2015)
New indications for Robotic Thyroid Surgery.
Dr P. AIDAN

FRONTIERS IN CLINICAL MANAGEMENT OF THYROID NODULES AND CANCER (January 2016) :
American Hospital of Paris
Live Surgery : 23th january. Robotic Thyroid Surgery : P. AIDAN

WORLD CONGRESS OF ENDOSCOPIC SURGERY : Shanghai CHINA 
November 10th 2016.
Indications of Robotic Thyroid Surgery. Dr P. AIDANRajouter